methode koho selon okuyama ryuho


" IL EST NECESSAIRE DE ROMPRE LE CERCLE VICIEUX (terrain) "

Si on réfléchit au processus d'apparition de la maladie, on constate que la santé se dégrade lorsque l'équilibre entre l'être humain et la nature est rompu. Ainsi, lorsque nous persévérons dans un mode de vie à contre courant de la nature, nous invitons, consciemment ou non la maladie à apparaître. Cependant si nous n'avons aucun trouble, aucun souci dû à la pression économique, ou au temps qui passe, si nous vivons avec la nature, en la suivant, et le coeur esprit (Kokoro) absorbé en elle, nous pouvons sans doute jouir d'une longue vie en parfaite santé. Il y a des maladies qui peuvent survenir lorsque les relations entre l'être humain et la maison qu'il habite sont déséquilibrées. Par exemple, si les toilettes sont dangereuses, sales ou sombres, leur utilisation continuelle induit finalement la constipation par accumulation de suggestions inconscientes "aller aux toilettes sales pas envie". Des maladies peuvent survenir aussi lorsque l'individu se sent en désaccord avec son nom et qu'il le juge de telle façon que cela le rend timide...

Mais les relations le plus souvent déséquilibrées sont les relations entre le corps et l'esprit. Si le cœur souffre de tourments, la maladie survient en se manifestant dans la chair, et inversement un trouble physique rend l'esprit mal à l'aise, mal dans sa peau, cafardeux, prisonnier du trouble.

De plus. il n'y a absolument aucune maladie qui se manifeste indépendamment dans un seul organe interne. Les gens pensent qu'il en est ainsi parce que, pour plus de commodité, on a donné à chaque organe un nom indépendant, et aussi parce qu'on peut avoir l'impression fausse que le mal est localisé à tel ou tel organe. Naturellement tous les organes sont reliés entre eux et il n'y en a pas un seul qui puisse vivre indépendamment des autres. Par conséquent, ceux qui souffrent d'hémorroïdes ont souvent une "mauvaise tête" et inversement, on connaît aussi le problème de l'hystérie chez la femme. De même si on a un "mauvais estomac" ce n'est malheureusement pas seulement le corps de l'estomac lui même qui fonctionne mal, ce peut être aussi bien les intestins, la rate, les surrénales ou tout organe en relation avec lui.

Dans le cas de la maladie, il faut donc voir quels endroits ont une relation de "mauvaise influence".
C'est ce que j'appelle la "réincarnation des erreurs" (cercle vicieux).
Par conséquent il ne s'agit pas de supprimer temporairement un symptôme. Si l'on veut obtenir une guérison complète, il est nécessaire que la méthode de traitement amène la déconnexion des relations qui constituent le cercle vicieux. Les traitements populaires sont sans valeur lorsqu'ils sont basés sur l'imitation stupide des médecins qui ne soignent que l'estomac si celui-ci fonctionne mal.
Pour rompre le cercle vicieux, c'est à dire appliquer un traitement complet, il faut examiner la réaction de la maladie sur le revêtement extérieur de tout le corps, et à partir de là, appliquer une stimulation thérapeutique. Il est de plus nécessaire d'obtenir en même temps les trois effets suivants :
- effet psychique dans le domaine du mental,
- effet physique dans le domaine du corps et de la douleur,
- effet chimique : pour agir sur la réaction aux bactéries.
Le premier est dû à la sensation, le second au système nerveux et le troisième à la circulation sanguine et lymphatique.

De nos jours bien sûr, le premier est du domaine de la religion ou de l'exorcisme, les deux autres sont du domaine des médicaments, de l'électrothérapie, radiothérapie, etc... Mais tout ceci ne fait que prédisposer à des symptômes inattendus de guérison incomplète, parce qu'il n'est pas tenu compte du "cercle vicieux".
Le KOHO SHIATSU tient dans ce domaine une position inégalée. Il est immédiatement efficace grâce à la conjugaison des trois effets. Mais il est absolument nécessaire d'examiner le patient selon la méthode originale KOHO, et d'appliquer la technique raffinée de pression du pouce sans utilisation de force.